Raphaëlle Bouvier

[La Dame & la Licorne]

Poésie muette/ Magie libre

Scéance pour une personne, au jardin.
« À l’origine de ces séances performatives, à mi-parcours entre l’acte poétique, le chamanisme de boulevard et la vraie consultation de voyance, il y avait ma volonté de lire l’avenir dans des boules de geisha.
Mais après réflexion, et aveu à moi-même que je ne savais pas prédire l’avenir, je me suis dit qu’il fallait renoncer à l’interprétation. J’ai donc mis en place un protocole grâce auquel les gens pourraient fabriquer eux-mêmes leur propre soin magique.
Il s’agit donc de laisser tomber la parole (dans tous les sens du terme) ; de donner aux spectateurs la possibilité de s’arrêter quand bon leur semble ; de créer un espace d’intimité totale, de générosité pour l’autre. Pour prendre soin des désirs, brûler les peurs, et voir ce qui se passe. »


Raphaëlle Bouvier a créé en 2012 le Détachement International du Muerto Coco, avec Maxime Potard. Ils travaillent sur la poésie sonore, contemporaine, ses extensions vocales + musicales + plus ou moins spectaculaires. Elle s’intéresse aussi à la magie, depuis toujours. Chamanisme de potager et incantation aux Chevaliers du Zodiac sur balançoire. Elle est alto, elle parle espagnol, elle pratique l’écriture d’investigation poétique et documentaire, elle aime les forêts, les rivières, et les gens, globalement. Elle écrit des textes, premières publications parues en 2015 et 2016 (aux Cahiers du CIPM / chez MaelstrÖm « et si vous croyez assez, peut-être il y aura un poney » / dans la revue Nioques, extrait du « Journal d’une disparition » / chez Collectif Bêta « Généalogie d’une histoire ratée » / et aussi une database poétique co-écrite avec Maxime Actis : https://sansvouloirvousoffenser.wordpress.com/)


Le site des MuertoCoco: https://muertococo.jimdo.com/

Perrine en Morceaux

[(Opéra Kraut-Rock)]

Projet solo OVNI de la scène musicale française PERRINE EN MORCEAUX [PEM] mérite plus que tout autre l’étiquette de « pop expérimentale ». Ses chansons expriment de manière frontale et incarnée des textes qui résonnent avec le temps, tout en se risquant à une musique dense et hypnotique qui outrepasse avec effronterie les barrières de styles. Musicienne autodidacte et artiste pluridisciplinaire (arts visuels, performance, philosophie), elle se dit « experte en rien » et transforme ses pratiques ingénues en savoir.

http://www.perrinenmorceaux.com/

http://lentonia.com/PEM/PEM.html

Terrine

[(Techno-Experimental)]

Terrine est le projet électronique improvisé de Claire Gapenne qui gravite autour de la musique industrielle et noise. En expérimentant les textures d’une façon simple et froide, Terrine fait de la techno une matière abstraite.

https://terrine.bandcamp.com/

 

Les Enfants de la Nuit Occidentale (LEDLNO)

[(Performance intimiste sans échelles)]

Electron libre multi-pluridisciplinaire sans frontières,  rongeant les kilomètres de micro-scènes en démesures bruitistes, tantôt performeuse, tourneuse, ou musicienne du Pessimisme (l’anagramme est en deux mots), et définitivement noctambule; a Highway to Paradise, quand il s’agit d’emporter tes tendres oreilles dans des recoins étranges et sauvages, au fin fond d’une forêt ou sous un pont un Metz.

 

Mais aussi là: https://simpleseisme.bandcamp.com/releases

 

LV2

[(Technoise / Lofisofi / Danse avec les loops)]

Femme-enceinte, professeure de lofisofi, LV2 enseigne le doute par les voies du looper, de la basse, et de la batterie de cuisine.

Autres projets:

https://mamiedaragon.bandcamp.com/

https://areva.bandcamp.com/album/demhotep-ii

 

Klara Gai

Klara Gai développe des installations et des performances qui cheminent, souvent par le biais d’une liaison charnelle, dans les versions multiples du destin. Les codes et symboles récurrents, fortement visibles dans ses oeuvres, objets d’une morbide fascination, contredisent leur dimension cachée. Des éléments de langage cryptés que tout le monde s’accorde à voir mais que personne ne peut totalement comprendre.

Discope (loops kakaleïdoscopées) – Klara Gaï

 

DEEAT PALACE

Marion Camy-Palou est auteure-compositrice-interprète et metteure en scène de théâtre résidant à Paris. Elle suit une formation de comédienne au Conservatoire National de Paris et de musique au Conservatoire du 10e arrondissement à Paris où elle suit une formation initiale de violoncelle et de chant lyrique. Elle aborde conjointement dans son travail le texte, la musique, le mouvement, et l’espace. En parallèle elle est aussi interprète pour des metteurs en scène et des groupes de musique. Depuis 2012, elle réalise des mises en scènes et des performances, et a créé avec Christophe Provincial le label indépendant MUTANTINE RECORD, qui soutient des groupes de la scène avant-pop française et internationale.

——-

DEEAT PALACE prône une dark pop qui apprivoise guitares, synthés, boîtes à rythmes et mur du son, dans une musique réverbérée, entêtante. Marion Camy-Palou compose des chansons lascives dans une veine froide et industrielle, venue de la cold-wave ou des musiques expérimentales dissonantes pour déployer des paysages sonores arides et envoûtants.