Carne Cruda, Marseille/Reillanne

[Epilator et de travers]

Comédienne, plasticienne sonore, elle crée en en 2013 en collectif La Cie La Fêlure, travaille en collaboration avec L’Embobineuse et récemment avec Le Grand Bouillon, à Reillanne.
Multi-casquettes, passionnée, entre autres, par les sciences politiques, humaines et
sociales, elle se reconnaît dans la contre-culture, les arts subversifs, populaires et féministes. Animée par l’idée que nos vies sont nos créations, elle conçoit l’acte artistique comme un acte politique et l’associe à une éthique, de vie et d’actions, autonome, libertaire et collective.

Si le corps est politique,  » Épilator et de travers  » est un hymne noisy aux poils , une
balade au coeur de l’intimité féminine et féministe, un amer constat des diktats de la
normalisation des corps, un acte psychomagique pour dire et transcender la sorcellerie capitaliste.

Carne Cruda, bête et subtile, avec « Epilator et de travers » modèle une esthétique,
charnelle, sensuelle et cruelle.

A voir: Vendredi 17 @ 47 le lieu, Jour 2

La Morve au Vent, Drôme

[Marionnette/noise/musette]

Autour d’une conférence douteuse, gesticulée et bruitiste, nous tenterons d’aborder la thématique métaphysique du sens de la vie, en laissant bien sûr place à de stupides envolées pataphysiques.

Plasticien-sculpteur, performer, musicien, vidéaste, Manu Morvan réalise aussi bien des dessins sur carnet ou sculptures géantes, des assemblages organiques « habitables » composées essentiellement de bois de récupération ou bien électroniques, des pièces vidéo et sonores.

A voir: Vendredi 17 @ 47 le lieu, Jour 2

KsrbK, Strasbourg

[Symptômes Tératogènes – Electroacoustique, drône, noise, punk]

 

Comment extraire une musique d’un amas de sons ? Inspirée du noise, musique industrielle, drone et autres courants alternatifs, je compose de manière électroacoustique entre enregistrements, synthèse sonore et transformation analogique. Les flux s’insurgent et sillonent dans un transfert d’énergie multi-sources. Venez profiter d’un bain amniotique lors d’un instant éphémère, cédez à vos instincts !

Voix, sinusoïdes, bruits et crissements en tout genres seront présents pour les plus grands amateurs de solfège…

A voir: Jeudi 16 Août, Data-Darmifa: Jour 1

Loup Uberto, Grenoble

[Larsens contrôlés et poèmes paysans]

Loup Uberto traîne à Grenoble depuis toujours. Découvre qu’il reste à inventer avec les vieux outils, s’émerveille des bidons d’huile et de l’art des poubelles. Passe par la free music, le théâtre-laboratoire, les éclats bruitistes, les archives d’anthropologues, le presque muet puis la chose chantée.

Fonde Bégayer avec Lucas Ravinale et Alexis Vinéïs, se joint au label Le Saule et au 102 rue d’Alembert.

https://soundcloud.com/ubero/sets/paysages-epuises/s-LmgBD

A voir : Jeudi 16 Août, Data-Darmifa: Jour 1

 

1KA, Toulouse

[Performance danse générative a/v interactive abstract electronique]

Digital Butoh, est une performance multi-media qui se développe depuis 2011, en collaboration notamment avec VSRK (duo vidéo-plasticien), Lionel Delteil (robotique) et Fabrice Fourc (programmation).

« Des mouvements du danseur se génèrent des sons, ceux-ci en retour suggèrent une danse spécifique à la personnalité branchée et à la morphologie des sons synthétisés. Un étrange feedback psycho-acoustique se développe alors entre un corps-sensibilité en mouvement et une machine . »

A voir: Jeudi 16 Août, Data-Darmifa: Jour 1

Bonella Holloway, Toulouse

À voir : Mercredi 15 août, Le couvent : Jour 0

Les travaux de Bonella Holloway prennent le plus souvent formes de vidéos, textes et performances, déployées en une variation de dispositifs. Sa recherche s’axe autour de la machine du quotidien comme matériau brut, et ciblant son humour et sa musique. La boucle, le bégaiement, le faux suspens et le rythme en deviennent un vocabulaire systématique.

 

Koonda Holaa (République Tchèque)

Blues chamanique

Koonda Holaa de son soit-disant vrai nom Kamil Abdul Kebab, est né sur les terres Tchécoslovaques en 1969. Membre actif dans le fameux groupe punk tchèque FPB, il se dirige ensuite en Allemagne, où il monte le duo Math Rock Basse/Batterie PSEUDO PSEUDO.

Écœuré par la nourriture locale, il s’enfuit alors vers la Californie. C’est là-bas qu’il sera employé lors d’une hasardeuse rencontre en tant que bassiste sur la tournée « Freak Show » des Residents. Suivra un nombre considérable de collaborations avec par exemple : Steve Mackay, Mike Watt, Lydia Lunch, Bastard Noise, Amps for Christ, Sikhara et bien d’autres.

À voir : Jour 1, jeudi 16 août @ DataDar